Webmaster - Infos
Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
Captcha
Recopier le code :
82 Abonnés
Dimanche des Saints Ancêtres du Seigneur
stanc.png

Archiprêtre Léonide Grilikhès

Dimanche des Saints Ancêtres du Seigneur
Homélie du 30e dimanche après la Pentecôte.

Chers frères et sœurs,
Aujourd’hui, comme chaque année, deux semaines avant la Nativité, nous fêtons la mémoire des saints ancêtres, c’est-à-dire que nous nous souvenons de ces ascètes de la foi qui ont vécu avant le Christ et desquels nous parle l’Ancien Testament.
Dans l’Ancien Testament, il y a une phrase très courte mais très dense, qui caractérise le juste Noé. Il est dit de lui qu’il marchait devant la face de Dieu. Mais on peut dire la même chose d’Abraham, d’Isaac, de Jacob, de Joseph, de Moïse… Tous, ils ont marché devant la face de Dieu, et de Moïse il est écrit qu’il parlait avec Dieu face à face.
Il y a une autre image, également de l’Ancien Testament : après qu’Adam et Ève aient transgressé le commandement, ils ont entendu la brise du jour dans le lointain qui leur transmettait la voix de Dieu, ils ont pris peur et ils se sont cachés derrière les arbres du paradis.
On peut se cacher derrière l’arbre de la peur.
On peut se cacher derrière l’arbre de l’orgueil.
On peut se cacher derrière l’arbre de l’indifférence totale et de l’agnosticisme.
On peut se cacher derrière l’arbre qui s’appelle « je vis comme tout le monde ».
On peut se cacher derrière l’arbre qui s’appelle « il est déjà tard pour moi de changer quelque chose dans ma vie ».
On peut se cacher derrière l’arbre « Dieu est dans mon âme » parce que si on a Dieu dans son âme, on peut ne rien faire, ne faire aucun effort.
Des arbres pareils, il y en a beaucoup et de toutes les sortes, il y en a toute une forêt. Et il y a toute une forêt d’Adams qui se cachent de Dieu dans notre « paradis » terrestre.
Mais pourtant, déjà dans l’Antiquité il y avait des gens qui voulaient sortir de l’ombre, qui voulaient marcher devant la face de Dieu et parler avec Lui face à face. Marcher devant la face de Dieu, cela signifie conserver continuellement le lien avec Lui, cela veut dire contrôler tous ses actes, toutes ses paroles, même ses désirs et ses pensées et veiller à ce que rien ne nous éloigne de Dieu, pour que jamais rien n’affaiblisse ce lien. Marcher devant la face de Dieu, c’est une concentration intérieure et une responsabilité énorme. Le regard du juste est fixé vers un seul but : il est fixé vers Dieu. Et à force de s’affiner, il commence à entrevoir le mystère de Dieu. Ou plutôt, le Seigneur lui-même, pour leur fidélité et leur dévouement sans faille, faisait entrevoir aux justes de l’Ancien Testament le mystère de la manifestation de Dieu, de la venue dans le monde du Christ Messie. Des centaines et même des milliers d’années auparavant, ils entrevoyaient la naissance et certaines circonstances de la vie du Sauveur, et ils rassemblaient soigneusement les petits fragments de leurs connaissances, ils les notaient et ils les conservaient dans l’Écriture pour leurs descendants.
 
Nous vivons à une autre époque, l’époque du Nouveau Testament. Où le mystère de la manifestation de Dieu est déjà accompli. Où est donnée toute la plénitude de la révélation sur Dieu. Dans l’Évangile, le Seigneur, S’adressant à Ses disciples, dit que les rois et les prophètes (c’est-à-dire les justes de l’Ancien Testament) ont rêvé de voir ce que vous voyez et ils ne l’ont pas vu. Et, chose étonnante, ils ne l’ont pas vu (c’est-à-dire que de loin, à travers les siècles, ils entrevoyaient seulement des fragments), mais ils rêvaient de le voir. Ils ne l’ont pas vu, mais ils rêvaient. Ils étaient inspirés par ce de quoi ils ne faisaient qu’espérer se rapprocher. Et pour nous tout est dit. Les quatre évangélistes ont porté jusqu’à nous le témoignage des témoins oculaires de l’Histoire évangélique. Mais le mystère de la venue de Dieu, le mystère de la Nativité du Christ est-il devenu pour nous un rêve qui dévore tout ? Un rêve qui nous a saisis si fortement que nous puissions marcher sans faillir devant la face de Dieu ?

Date de création : 28/12/2015 @ 08:44
Dernière modification : 04/01/2016 @ 20:46
Page lue 1324 fois

Imprimer l'article Imprimer l'article


Recherche




Nombre de visites depuis le 26 novembre 2014
(Cliquez sur le rectangle ci-dessous pour découvrir la répartition des visites par pays)

^ Haut ^