Webmaster - Infos
Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
Captcha
Recopier le code :
81 Abonnés
Amour des Ennemis
Archiprêtre Léonide Grilikhès

18ème Dimanche après la Pentecôte
Homélie sur l'Amour des Ennemis

Chers frères et sœurs,
 
Tout le Nouveau Testament nous appelle à nous renouveler, nous appelle à un changement radical. La première parole du Sauveur lorsqu’Il commence Sa prédication, c’est : repentez-vous ! C’est-à-dire changez votre manière de penser et de voir les choses (le mot grec de metanoia : repentir, signifie littéralement « changement dans la manière de penser » [changement de perspective, retournement]). Et l’apôtre Paul dit : abandonnez votre mode de vie antérieur, revêtez le nouvel homme, créé selon Dieu. Qui est ce nouvel être avec une nouvelle manière de voir les choses ? Qui est cet homme nouveau que nous devons revêtir, celui qui doit devenir notre nouvelle chair et notre sang nouveau ? Qui est-il et en quoi se différencie-t-il des autres ?

L’évangile que nous lisons aujourd’hui (Lc 6, 31-36) nous donne une réponse très courte et inattendue : l’homme nouveau, c’est celui qui aime ses ennemis. Si vous n’aimez que ceux qui vous aiment, en cela il n’y a rien de nouveau, quelle grâce est-ce pour vous, dit le Seigneur : c’est ainsi qu’agissent les païens et les pécheurs. Mais vous, aimez vos ennemis.
Ou encore un autre critère : Si vous prêtez de l’argent et que vous vous attendez à recevoir en retour la même somme, en cela il n’y a rien de nouveau : tout le monde agit ainsi, quelle grâce est-ce pour vous, mais vous, dit le Seigneur, donnez sans rien attendre en retour.
On considère généralement que le chrétien, c’est celui qui observe les fêtes, les carêmes, qui va à l’église, qui prie. Nous tâchons de faire tout cela : nous prions, nous jeûnons, nous nous confessons, nous communions, et il nous semble que quelque chose change en nous, que nous acquérons l’habitude de la vie spirituelle.

Mais si nous nous regardons sous un autre angle : l’amour des ennemis et la générosité désintéressée. Pourrons-nous dire que nous avons déposé les vieux vêtements ? Pourrons-nous dire que nous avons revêtu l’homme nouveau, créé selon Dieu ?
L’amour universel, le désintéressement et la générosité, ce sont les propriétés inaliénables de Dieu et ce n’est que par elles que nous pouvons devenir semblables à Dieu, et, comme dit le Seigneur dans la lecture évangélique d’aujourd’hui, devenir des fils du Très-Haut.

Date de création : 20/10/2014 @ 08:28
Dernière modification : 20/10/2014 @ 08:28
Page lue 1419 fois

Imprimer l'article Imprimer l'article


Recherche




Nombre de visites depuis le 26 novembre 2014
(Cliquez sur le rectangle ci-dessous pour découvrir la répartition des visites par pays)

^ Haut ^