Webmaster - Infos
Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
Captcha
Recopier le code :
79 Abonnés
La Parabole des Talents
Parabole_talents.png

16ème Dimanche après la Pentecôte
La Parabole des Talents (Matthieu 25/14-30)
 
Prêtre Vassili
 
Au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit,                                

Le maître de la maison est parti en voyage, nous dit la parabole des talents. Cette parabole appartient à un ensemble de paraboles de Jésus, qui nous parlent de la gestion de biens confiés. Elle est destinée à nous appeler à la vigilance et à la responsabilité active dans un entretemps marqué par le départ du maître et l’attente de son retour.                                                                                                                              

Quel est cet entretemps : Dieu est venu. Il a fait surgir l’univers et créé le monde. Dieu a conclu son alliance avec son peuple humilié et l’a accompagné sur la route de la liberté. Dieu s’est fait homme en Jésus-Christ. Il a partagé notre existence humaine jusque dans la souffrance et la mort sur la Croix dont nous célébrons solennellement l’exaltation. Par la résurrection de Jésus-Christ, Dieu a manifesté la puissance de la vie. La vie en Dieu est plus forte que la mort. Dieu est déjà venu. Mais il nous faut dire avec la même conviction : Dieu viendra. Jésus est venu et Jésus viendra. Le tout dernier chapitre de la bible se termine sur la promesse du Christ : « Oui, je viens bientôt » (Apoc. 22/20). Et à la manière des célébrations de l’Eglise primitive, cette promesse est suivie de l’exclamation de l’assemblée tout entière : « Amen, viens Seigneur Jésus. »

Nous ne savons pas comment cette promesse se réalisera. Mais nous savons que nous vivons dans l’attente de Celui qui veut faire toutes choses nouvelles. Nous vivons dans un entretemps marqué du « déjà » de la présence du Christ et du « pas encore » de son retour à venir. En aucun cas nous ne sommes des spectateurs passifs d’une histoire orientée vers le chaos. Bien au contraire cette attente du retour du Christ doit donner à notre existence chrétienne un dynamisme productif d’amour.

Ainsi nous dit Jésus dans la parabole des talents, … le Maître est parti en voyage. Il s’est absenté. Et il a confié ses biens à ses trois serviteurs. Les talents dont il est question représentent une unité de mesure équivalant à un gros lingot (+/-50 kilos) soit 6000 deniers, et le denier représentait le salaire d’une journée. Ainsi, un talent est un capital de 17 ans de travail. La parabole nous dépeint donc un maître très généreux, un Dieu plein de confiance. Le maître fait confiance à ses serviteurs sans pour autant les traiter de la même manière; connaissant leur capacité,  il remet une somme plus importante à l’un plutôt qu’à l’autre.

La différence essentielle apparaît dans le comportement des serviteurs. Le maître leur fait confiance – mais eux, agiront-ils avec confiance ? On le dirait pour le premier et le deuxième serviteur; ils poursuivent leur travail avec la même diligence que lorsque leur Maître était présent. Chacun fait valoir son argent et emporte le double de la mise : le premier serviteur gagne cinq talents, le deuxième deux. Comment font- ils ? Le texte n’en dit rien. Les serviteurs « bons et fidèles » intéressent assez peu, en fin de compte, Or, c’est le troisième serviteur qui nous intrigue. Il échoue parce qu’il n’a pas confiance en son Maître. « Seigneur, dit-il, je savais que tu es un homme dur, qui moissonnes où tu n’as pas semé et qui récoltes où tu n’as pas dispersé de graines. » Ce serviteur est paralysé par la vision terrifiante qu’il a de son maître. Il est incapable d’entreprendre. Il craint le jugement de son maître et cherche à s’y dérober. Il ne peut pas reconnaître dans le talent confié un don enrichissant. Il n’y voit qu’embarras et encombrement. La perspective du retour de son maître le tourmente. « J’ai eu peur, dit-il, et je suis allé cacher ton talent dans la terre, voici : prends ce qui est à toi. » Le talent caché dans la terre symbolise ce refus de s’engager dans une relation de confiance avec le maître.  

Remarquons que le Maître à son retour, ne réclame son bien à aucun des serviteurs : il leur « demande seulement des comptes ». Seul le troisième tient absolument à lui rendre le talent qu’il s’était vu confier. Les deux autres se contentent de présenter le fruit de leur travail, sans le remettre à leur Maître.

Etrange Maître qui non seulement ne reprend pas son bien, mais trouve sa joie dans le labeur de ses « bons et fidèles serviteurs » ! Non content de leur avoir permis de s’enrichir en faisant fructifier son bien, il leur promet même de leur « confier davantage encore » et les invite à « entrer dans sa joie ». Le seul qui se trouve exclu de la fête, c’est le troisième qui restitue au Maître son bien. N’étant pas entré dans la logique du don, c'est-à-dire de l’amour, il en est resté à une relation maître-serviteur. Aussi se voit-il   « enlever même ce qu’il a », et jeté « dehors dans les ténèbres », c'est-à-dire hors de la lumière et de la joie de l’amour partagé.

La clé de la parabole se trouve dans l’interprétation du statut de cet homme, désigné comme un « Maître », mais qui se comporte en réalité comme un Père. Le premier fruit de l’obéissance des bons serviteurs est la découverte de leur statut de fils : ils peuvent garder le bien confié puisqu’ils sont les héritiers et que « tout ce qui est au Père est à eux » (cf. Lc 15, 31 ; Jn 17, 10).

Que cette parabole réveille en nous la mémoire de notre propre élection. Et puissions-nous mettre tous nos talents et chaque instant de notre vie à profit pour servir le Seigneur. Nous connaîtrons alors la joie de nous entendre dire, au retour de l’Epoux qui vient : « Très bien, serviteur bon et fidèle, tu as été fidèle pour peu de choses, je t’en confierai beaucoup ; entre dans la joie de ton maître ». AMEN !

Date de création : 07/10/2014 @ 08:10
Dernière modification : 07/10/2014 @ 08:10
Page lue 1036 fois

Imprimer l'article Imprimer l'article


Recherche




Nombre de visites depuis le 26 novembre 2014
(Cliquez sur le rectangle ci-dessous pour découvrir la répartition des visites par pays)

^ Haut ^