Webmaster - Infos
Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
Captcha
Recopier le code :
81 Abonnés
6 ème Dimanche après Pâques. Homélie pour le dimanche de l’aveugle-né
aveugle.png
 

Archiprêtre Léonide Grilikhès


6 ème Dimanche après Pâques. Homélie pour le Dimanche de l’Aveugle-né
 
 
Chers frères et sœurs,
 
Aujourd’hui dans l’Évangile selon saint Jean, il nous est dit que, passant à Jérusalem, les apôtres désignent un homme qui était aveugle de naissance et demandent au Seigneur : qui a péché, c’est-à-dire qui est coupable du fait qu’il soit né aveugle : lui-même ou ses parents ? À cela le Seigneur répond que personne n’est coupable, mais que c’est arrivé pour qu’en lui soient manifestées les œuvres de Dieu. Et le Seigneur le guérit.
 
Et à la fin de cette péricope il nous est dit que le Seigneur, rencontrant celui qui avait recouvré la vue, lui demande : Crois-tu en le Fils de Dieu ? Quand l’homme répond : Et qui est-Il ? Il s’entend répondre : tu L’as vu et c’est Lui qui te parle. Alors l’aveugle guéri s’exclame : Je crois, Seigneur, et il se prosterne devant Lui.
 
Cette histoire s’est passée à Jérusalem. Mais comme tout récit évangélique, elle est plus qu’une simple histoire d’un homme et elle concerne les relations entre Dieu et l’homme, globalement.
 
Chaque homme vient dans ce monde pour qu’en lui s’accomplissent les œuvres de Dieu. Il naît d’un père et d’une mère et vient dans ce monde spirituellement aveugle. Mais personne n’est coupable : ni ses parents ni ses ancêtres, parce que l’on ne peut recevoir l’instruction spirituelle que comme un don d’En-Haut. La lumière divine n’appartient pas à l’homme comme une chose inaliénable : l’homme ne la possède pas en vertu de sa naissance. Cette lumière fait sortir l’homme au-delà du cadre du monde créé : sa source est « le Père des lumières (Jacques 1,17) et cette lumière se répand sur les âmes pures.
La lumière luit sur le juste et la joie sur les cœurs droits (Ps 96.11)
 
La lumière qui illumine et réjouit les justes, c’est le Seigneur Lui-même. Le Seigneur est ma lumière (Ps 26,1) s’exclame le psalmiste. Je suis la lumière du monde (Jn 9,5) dit dans la lecture d’aujourd’hui le Seigneur. Et cette lumière que Dieu répand, l’apôtre Paul lui-même l’annonce :
 
Le Dieu qui a dit : Que des ténèbres resplendisse la lumière, est Celui qui a resplendi dans nos cœurs pour faire briller la connaissance de la gloire de Dieu. (2Cor 4,6)
 
Aujourd’hui où le calendrier ecclésial nous rapproche de la fête de la Pentecôte, la fête de la descente du Saint Esprit, la lecture évangélique nous rappelle que nous sommes venus dans ce monde comme l’aveugle de naissance, mais de même que lui, une fois qu’il eut reçu la guérison, a vu son Seigneur, nous aussi nous devons rencontrer le Christ et nous prosterner devant Lui en Esprit et en Vérité.
 

Date de création : 03/06/2014 @ 09:38
Dernière modification : 03/06/2014 @ 09:43
Page lue 1576 fois

Imprimer l'article Imprimer l'article


Recherche




Nombre de visites depuis le 26 novembre 2014
(Cliquez sur le rectangle ci-dessous pour découvrir la répartition des visites par pays)

^ Haut ^