Webmaster - Infos
Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
Captcha
Recopier le code :
78 Abonnés
APRES LA THEOPHANIE
Archiprêtre Léonide Grilikhès

HOMELIE POUR LE DIMANCHE APRES LA THEOPHANIE
 
Chers frères et sœurs !

Le dimanche après la Théophanie, on lit un Evangile où il est dit que le Seigneur est sorti pour prêcher. Et toute sa prédication, c’est un appel très bref, de quelques mots : « Repentez-vous, car le Royaume de Dieu est proche ! »

L’Evangile (ce qui signifie, traduit du grec « la joyeuse nouvelle »), c’est la Bonne nouvelle, la joyeuse nouvelle que le Royaume de Dieu est proche et s’est ouvert pour nous.

C’est de ce Royaume qu’il est question dans toutes les paraboles évangéliques. C’est aussi la perle précieuse : le marchand qui l’a trouvée va vendre tout ce qu’il possède pour acheter la terre où la perle est enfouie, et creuse, et cherche, dans l’espoir de la trouver et de la posséder, elle seule. C’est aussi le talent que le maître distribue à ses serviteurs, non pour l’enfouir sous terre, mais au contraire pour le faire fructifier et se multiplier. C’est aussi le levain qui fait lever toute la pâte.

Et depuis que le Seigneur a annoncé que le Royaume de Dieu est proche, chacun est placé devant le dilemme : que préférer : le royaume de ce monde ou le Royaume de Dieu.

Ce monde, comme dit l’apôtre [1Jn2,16], c’est la convoitise des yeux, c’est la convoitise de la chair et l’orgueil de la richesse. Tandis que le Royaume de Dieu, c’est le Royaume du Père, et du Fils et du Saint Esprit.
Par la convoitise des yeux il faut entendre l’avarice, la passion de s’enrichir et l’appât du gain, dont ce monde est possédé. Tandis que le Royaume de Dieu, c’est la générosité et l’amour de Dieu le Père.

Dans ce monde, c’est la convoitise de la chair, qui nous pousse à satisfaire l’envie des plaisirs charnels. Tandis que le Royaume des Cieux, c’est la joie spirituelle et la vie dans le Saint Esprit.

Dans ce monde, c’est l’orgueil, l’arrogance, l’égoïsme, et à cela s’opposent la douceur, l’humilité, la bénignité du Fils de Dieu.

Ce Royaume spirituel de l’amour, la générosité, la joie, la douceur, s’est approché de nous, il est à côté de nous, il est parmi nous. Le Seigneur dit qu’il est au seuil de chaque cœur et qu’il frappe à la porte. Et le choix ne dépend que de nous : d’ouvrir la porte à ce monde avec son inimitié, son refus du prochain, ses relations intéressées, ou d’ouvrir la porte au Royaume de Dieu avec le monde au-delà du monde des dons inépuisables de la Sainte Trinité.

Date de création : 04/02/2014 @ 08:48
Dernière modification : 04/02/2014 @ 08:48
Page lue 1654 fois

Imprimer l'article Imprimer l'article


Recherche




Nombre de visites depuis le 26 novembre 2014
(Cliquez sur le rectangle ci-dessous pour découvrir la répartition des visites par pays)

^ Haut ^