Webmaster - Infos
Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
Captcha
Recopier le code :
78 Abonnés
LA GUÉRISON DE LA FEMME COURBÉE

Archiprêtre Léonide Grilikhès
 
LA GUÉRISON DE LA FEMME COURBÉE
Homélie du 24e dimanche après la Pentecôte
(Lc 13, 10-17)


fc.png


Chers frères et sœurs,
 
L’Évangile raconte beaucoup de miracles : le Seigneur marche sur les eaux, le Seigneur opère une miraculeuse multiplication des pains, mais la majorité absolue des miracles évangéliques, ce sont des guérisons : le Seigneur, par Sa puissance divine, rend aux gens la santé. Et parfois nous voyons que ce miracle de guérison s’opère après beaucoup d’années de grandes souffrances : le paralytique a passé 38 ans sans s’éloigner du réservoir de Béthesda dans l’eau duquel, de temps en temps, une guérison se produisait ; la femme affligée d’un flux de sang a souffert 12 ans, mais ayant dépensé tout son argent en médecins, elle non plus ne perd pas l’espoir : en se cachant dans la foule, elle tente de toucher l’extrémité du vêtement du Christ.
 
La lecture d’aujourd’hui, de l’Évangile de saint Luc, nous parle également d’une femme qui était restée courbée 18 ans sans pouvoir se redresser. Mais le Seigneur qui la rencontre dans la synagogue, la délivre de cette infirmité.
 
Qu’y a-t-il d’étonnant dans ce récit ? Pourquoi l’évangéliste Luc a-t-il considéré comme indispensable de le conserver pour nous ? Par quoi cette femme a-t-elle pu mériter une telle grâce ? Parce qu’elle a supporté pendant de longues années la douleur, les souffrances, la déformation, mais n’a pas perdu la foi en la puissance de la Parole de Dieu : enferrée par la maladie, elle n’a pas perdu le désir de se rapprocher de Dieu.
 
Le Seigneur la rencontre dans la synagogue. Cela veut dire que chaque samedi, dominant sa maladie, elle sort à grand peine de chez elle et elle va là où elle peut entendre l’Écriture sainte, là où résonne la Parole de Dieu.
 
C’est par cette Parole qu’ont été créés le ciel et la terre, cette Parole a inspiré les prophètes, cette Parole a fortifié les guerriers et chassé les formations ennemies, cette Parole a délecté les âmes des justes…
 
Et parce que ni la douleur ni les souffrances n’ont pu obscurcir en elle l’espoir, parce que son amour pour la Parole de Dieu a vaincu et surmonté toutes ses souffrances, pour son labeur quotidien de la foi, le Seigneur Lui-même, le Verbe de Dieu le Père, adresse à la femme courbée cette Parole salvatrice : « Femme, te voilà délivrée de ton infirmité ! »

Date de création : 16/12/2013 @ 14:53
Dernière modification : 16/12/2013 @ 14:53
Page lue 2634 fois

Imprimer l'article Imprimer l'article


Recherche




Nombre de visites depuis le 26 novembre 2014
(Cliquez sur le rectangle ci-dessous pour découvrir la répartition des visites par pays)

^ Haut ^