Webmaster - Infos
Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
Captcha
Recopier le code :
79 Abonnés
Nativité de Saint Jean-Baptiste
RozhdestvoPredtechy.png

Archiprêtre Léonide Grilikhès
 
Homélie pour la Nativité de Saint Jean-Baptiste
 
Nous fêtons aujourd’hui la Nativité de saint Jean-Baptiste. Le Seigneur Lui-même l’a appelé le plus grand de tous les enfants nés d’une femme. Et l’Eglise elle aussi l’appelle le Grand prophète. Parce que, dans la série des prophètes bibliques, il occupe une place tout à fait exceptionnelle. Tous les prophètes avaient prédit la venue du Messie, ils avaient entrevu Sa venue dans leurs visions prophétiques, mais Jean, lui, L’a vu de ses propres yeux.
 
Qu’y a-t-il de plus grand : voir, des siècles avant qu’ils ne se produisent, les événements de l’Histoire en marche, ou voir ce qu’on a devant les yeux ? Jean, lui, voit Jésus, mais pas seulement : il voit en Lui, prophétiquement, le Messie promis. L’Esprit Saint lui a révélé qu’il s’agit de Celui qu’avaient annoncé tous les prophètes, Celui vers lequel étaient tournés leurs regards, Celui par Lequel devait se réaliser l’attente multiséculaire de l’ancien Israël. Tous ces prophètes annoncent le Messie dans leurs écrits. Jean le Précurseur ne notait pas ses enseignements, il ne nous a pas laissé une seule ligne, mais c’est lui qui a été rendu digne, de sa propre main, de montrer le Sauveur, lorsque s’adressant à ses disciples, il leur dit que Celui qui s’approche de lui, allant vers le Jourdain, c’est Jésus : Voici l’Agneau de Dieu qui enlève le péché du monde.
 
Jean le Précurseur non seulement reconnaît spirituellement en Jésus le Seigneur, non seulement il Le montre, mais dans le baptême il touche Sa tête, et dans ce geste, tout l’Ancien Testament, tous les justes et les prophètes de l’Ancien Testament semblent tendre vers leur Sauveur, attendu depuis des siècles. Dans ce geste, l’Ancien Testament touche au Nouveau et à la frontière des deux Testaments on trouve la grande figure de Jean.
 
Qui était Jean ? Cette question préoccupait déjà ses contemporains. Les gens simples voyaient en lui un prophète, certains le considéraient comme le nouvel Élie, même le roi le considérait comme un juste. Une délégation lui fut envoyée tout spécialement de Jérusalem pour préciser le statut de Jean-Baptiste et comprendre ce qui le poussait à rassembler le peuple autour de lui. Les délégués d’entre les prêtres et les lévites lui demandèrent : Qui es-tu ? Le Christ ? Élie ? Un prophète ? Mais il leur répondit trois fois non. Alors, dis-nous qui tu es ? Et il leur répondit : Je suis la voix de celui qui crie dans le désert : Aplanissez les chemins du Seigneur.
 
Dans ce monde, il ne veut être qu’une voix, qui annonce le Christ. Et pour cela il renonce à tout sur terre, à toute propriété, titre ou qualité ; il est tout entier concentré sur une chose : demeurer avec Dieu et conduire les personnes au Seigneur.
 
Jean le Baptiste ne fait pas qu’indiquer le Christ : sa vie elle-même est pour nous un exemple d’étonnante concentration sur l’essentiel, un exemple de service courageux et entier, inspiré par un amour ardent et unique pour le Seigneur. Le monde entier est un désert ; en Dieu seul sont cachées les sources et la richesse de la vie, alors il tend vers Dieu, de tout son être, son regard, son geste et sa voix.


Date de création : 29/07/2013 @ 18:33
Dernière modification : 29/07/2013 @ 18:33
Page lue 1740 fois

Imprimer l'article Imprimer l'article


Recherche




Nombre de visites depuis le 26 novembre 2014
(Cliquez sur le rectangle ci-dessous pour découvrir la répartition des visites par pays)

^ Haut ^