Webmaster - Infos
Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
Captcha
Recopier le code :
82 Abonnés
Sainte Marie l'Égyptienne
mariaegypt.png

Archiprêtre Leonid Grilikhès

Sainte Marie l'Égyptienne

Chers frères et sœurs!
  
Une semaine avant l'entrée à Jérusalem, le dimanche de sainte Marie l'Égyptienne,  l' Evangile nous raconte l'épisode durant lequel le Seigneur, allant de Galilée à Jérusalem, convoque ses disciples et leur dit: «le Fils de l'homme sera livré aux grands prêtres et aux scribes ; ils le condamneront à mort et le livreront aux païens, et ils se moqueront de lui, et ils cracheront  sur lui, et ils le flagelleront , ils le tueront et trois jours après Il ressuscitera ».

 
Jacques et Jean,  les fils de Zébédée,  s’approchent de Jésus, et lui disent : « Accorde-nous de siéger dans ta gloire l’un à ta droite et l’autre à ta gauche ».

Le Seigneur leur parle de ses souffrances, dit qu'il devra subir  la trahison, la torture et la mort; mais il semble que Jacques et Jean n'entendent que les derniers mots : ceux de sa glorieuse résurrection.
 
Et le Seigneur leur répond : « Vous ne savez pas ce que vous demandez. Pouvez-vous boire la coupe (la coupe de la souffrance) que je vais boire ? ».
 
Nous aussi quand nous nous approchons du calice de l'Eucharistie, nous  demandons habituellement la force, la santé, la joie, la communion avec la gloire céleste, et nous oublions complètement le prix du sacrifice, attribué à cette coupe, que nous communions de la chair brisée et du sang versé par Christ sur la croix.
 
Le Seigneur a été trahi, conspué, crucifié et battu par des hommes, mais rien ne pouvait détruire, anéantir son amour pour l'homme. Déjà suspendu à la croix, Il a prié pour ses bourreaux: « Père, pardonne-leur, ils ne savent pas ce qu'ils font ». Il continue de croire en l’homme et  continue à nous sauver.
 
Dans cet esprit, nous demandons au Seigneur la force et la joie spirituelle, non pas pour notre confort et notre bien-être mesquin, mais pour que renforcés par la puissance de Dieu,  nous puissions, comme dit l'Apôtre, apporter un réconfort aux souffrances des faibles, sans colère, sans irritation, en les couvrant de notre amour. Rien ne doit occulter notre amour. Parce que Dieu - c'est l'amour. Et l'Esprit de Dieu ne respire que là où il y a l'amour.
 

Date de création : 29/04/2013 @ 09:31
Dernière modification : 31/05/2013 @ 23:47
Page lue 1989 fois

Imprimer l'article Imprimer l'article


Recherche




Nombre de visites depuis le 26 novembre 2014
(Cliquez sur le rectangle ci-dessous pour découvrir la répartition des visites par pays)

^ Haut ^